English English

De 1992 à ...

La Grez, c'est un nom qui sonne bien, ne trouvez-vous pas ?
et son étable, avez-vous vu ce beau bâtiment, inserviable en tant que tel pour l'élevage moderne
à cause de ses séparations intérieures !


étable qui deviendra la chambre accès handicapé

Ces murs ne sont d'ailleurs pas faits pour recevoir des cochons ou autres animaux, ils sont trop beaux. Caressez ces murs de brique aux angles arrondis, jetez un œil sur ces murs de pierre et regardez cette vallée qui surplombe le Semnon avec ses méandres soulignés d'un rideau de peupliers, n'est-ce pas magnifique et reposant à souhait ?
Il faut absolument faire de ce bâtiment un lieu d'accueil pour personnes en recherche de tranquillité.
Et si on aménageait une grande salle pour fêtes de famille ?

L'idée est lancée et se renforce de jours en jours.

Et voilà, le projet est né : ce sera un gîte de réception ; les familles loueront pour le week-end. Elles pourront faire la fête sans craindre les dégâts du troisième verre et des suivants, puisqu'elles pourront rester sur place et ne repartir que le lendemain.
Toute fière, j'annonçai la création de notre " gîte de réception ". Hélas, cette dénomination n'existe pas. Il n'existe que le gîte de groupe ou le gîte d'étape. Il faudra donc se rattacher à l'une de ces familles. Mais peu importe, maintenant il va falloir se mettre au travail.

Samedi 08 Février 1992

Ouverture des J.O. d'Alberville ; Ouverture du chantier de la Grez.
On peut commencer à travailler à l'intérieur en l'attente du permis de construire. Attaquons les murs. C'est bien joli de faire une grande salle, mais deux murs doivent tomber sans pour autant que le grenier en fasse autant. D'abord, étayons le grenier. Chose dite, chose faite. Maintenant, nous pouvons attaquer les murs. Cinq jours suffisent pour en venir à bout. A présent, il n'y a plus qu'à enlever la pierre et la mettre de côté car il nous en faudra pour les encadrements de fenêtres.



préparation de la future grande salle


15 Juin 1992

Nous attaquons la couverture par la face sud. C'est le travail à la chaîne : l'un découvre, l'autre fait des piles d'ardoises récupérées, le troisième les redécoupe à bonnes dimensions, le quatrième fait des paquets " de bonnes ardoises " prêtes à être reposées. Avec les deux faces, on espère bien refaire la face nord. C'est 10 000 ardoises qui vont ainsi être remaniées...

toiture


Novembre 1992

Voilà le vent et la pluie. Il va falloir travailler à l'abri, ce n'est pas la peine de rester sous l'eau ! Profitons-en pour commencer à préparer les ouvertures...

Décembre 1992

Décembre et Janvier ont été employés à installer les portes et petites fenêtres face nord, est et ouest.
Fin janvier, on peut installer les rails pour le doublage du mur au nord. Maintenant, électricien et plombier peuvent passer installer les tuyaux d'évacuation d'eau et les câbles électriques.

Samedi 06 Février 1993

On commence à taper dans les murs face sud.
Oh la la ! Ça ne tient pas ! On veut enlever quelques pierres et ça tombe en paquet ! Eh bien, il va falloir étayer dur ! On n'a pas envie que tout s'écroule. Enfin une fenêtre de posée, il a fallu une semaine. Alors, avec quatre fenêtres, sans compter les petites baies fixes, il y en a pour deux mois !!!

ouvertures pour fenêtres face sud


Mardi 06 avril 1993

Les ouvriers de la maison Lenoir viennent enfin. Passage des tuyaux pour les sanitaires et la cuisine, préparation des descentes de toilette du grenier. Il faut tout prévoir avant de poser le plafond des WC, car après, je ne sais pas où on ferait descendre les canalisations de l'étage : dans la salle, ce serait gênant. Passage aussi de la ventilation mécanique et de tous les fils électriques.

Lundi 19 avril 1993

Le carreleur vient juste d'arriver. Il va commencer par les toilettes, puis la cuisine et l'arrière cuisine. Ensuite, pose de la faïence, il en a bien pour 2 semaines tout seul.
Le lendemain, livraison des appareils sanitaires, chauffe-eau, etc… On ne sait plus où mettre les pieds ; la salle est pourtant grande mais il y en a dans tous les coins. Vivement que ce soit posé, on ne risquera plus de les casser.

Juin va être la période des livraisons : cuisine, vaisselle, chaises. L'escalier principal est installé le 10 juin : aussitôt installé, aussitôt teinté.

Le 05 juillet 1993

Maintenant, il faut marquer l'entrée par quelque chose, sinon les invités ne sauront pas par quelle porte entrer. Il est décidé de monter un petit muret d'environ 60 cm et d'installer un petit auvent.
Et si on préparait la terrasse comme il fait beau !

terrasse


Voilà la livraison des placo, laine de verre, rails pour l'étage. Il faut tout grimper au grenier. Ça c'est du sport ! Eh bien maintenant, on a du pain sur la planche.
On va d'abord préparer la salle de jeu et la chambre au-dessus de la cuisine.


Août 1993

Dieu que la finition est longue ! On a l'impression de ne pas avancer ! D'autant plus qu'on commence partout et qu'on ne finit rien.
La salle étant terminée, il faut nettoyer les carreaux. Oh, quelle corvée ! Enlever la colle, le ciment, la teinte etc... On y a passé plusieurs journées.
Les lumières sont installées, ça y est. Il ne manque plus que le coin sono et tout est paré pour recevoir du public...
Alors maintenant, on attaque le haut : coin toilettes en brique car l'humidité et le placo ne vont pas ensemble paraît-il.
Placo au plafond et sur les côtés, un complexe posé face est et voilà, la chambre est bien avancée. Même chose pour la salle de jeux. Un enduit sur les murs, du carrelage dans les toilettes, et l'électricien et le plombier peuvent passer. Ensuite peinture, fignolage, etc…. Pose du balatum et voilà une chambre.

isolation

05 Septembre 1993

Premier groupe : un rallye auto.
Vite, fabriquons les tables pour 60 personnes et grand nettoyage afin de rendre le local convenable. La première impression est excellente, ce qui nous rassure pour la suite. Nous pouvons continuer, ça a l'air de plaire.
Ouf ! La subvention régionale arrive à pic pour nous soulager momentanément. Ce serait trop bête d'arrêter les travaux si près du but.

Janvier 1994

Maintenant, il va falloir mettre les bouchées doubles pour aménager les chambres car il faudrait être prêt au printemps pour la saison d'été, d'autant plus qu'il y a une réservation pour un mariage début Juillet avec les chambres. On a promis, ce sera prêt.

Février 1994

Déjà Février. Ca y est, le plafond des chambres est prêt, les côtés aussi. Maintenant, l'électricien doit passer ses fils avant de fermer les cloisons.
En attendant, on va s'attaquer aux toilettes, monter les murs en briques. Voilà qui est fait. Le plombier installe toutes ses chutes d'eaux usées et on peut enduire.
Faire les bandes de plâtres sur le placo n'est pas des plus faciles, mais l'habitude commence à venir. On a toujours dit que c'est en forgeant que l'on devient forgeron. Un coup de ponçage sur les bandes, et voilà 4 chambres prêtes à peindre, travail auquel on va s'attaquer dès aujourd'hui.

9 Juin 1994

Agrément du gîte par " Gîtes de France "

10 Juin 1994

Agrément du gîte par Jeunesse et Sport et DDASS.
Agrément pour enfants à partir de 4 ans.

02 Juillet 1994

Inauguration officielle.

07 Juillet 1994

Agrément du service de la sécurité. Enfin !

CONCLUSION

Après 2 ans et ½ de travaux, nous pouvons enfin souffler, mais nous pouvons quand même être fiers de notre réalisation.
C'est une belle réalisation familiale, il n'y a qu'à regarder l'album photo ! (sur place)
Merci à tous ceux qui ont aidé à réaliser ce projet.
Maintenant, je vous quitte, je m'en vais près du téléphone et de l'agenda.
Et merci d'avoir eu la patience de lire ce résumé jusqu'au bout. Pour plus d'informations, venez voir sur place...



 
                                                 
Accueil           "La grez"           "Le Semnon"           Contact           Historique           Les alentours